Le radis rouge est attendu chaque année dans nos assiettes par toute la famille au printemps. Découvrez les bienfaits de ce petit légume.

Le radis rouge est un légume racine, comme le navet, la carotte ou encore le panais. Il nécessite de pousser sur un sol aéré et purifié tous les ans. Le savoir-faire du producteur permettra de lui donner une saveur non piquante.
Sa richesse en vitamines et minéraux montre que ce petit légume peut nous apporter beaucoup sur le plan nutritionnel, d’autant plus lorsqu’il est consommé cru puisqu’il n’y a pas de pertes dues à la cuisson.

 

1. HYDRATANT

 

Le radis rouge est l’un des légumes les plus riches en eau. Et ça c’est une bonne nouvelle, car l’eau a de nombreux rôles sur notre corps, notamment :
⦁ Elle permet d’hydrater nos cellules, notre peau et les fibres
⦁ Elle protège certains organes (cerveau)
⦁ Elle permet le transport des nutriments et des déchets métaboliques
⦁ Elle permet la satiété interprandiale…
Sa richesse hydrique lui confère une densité énergétique faible pour une densité nutritionnelle importante avec une teneur intéressante en minéraux, vitamines et fibres, qui participent à la prévention de nombreuses pathologies.

 

2. UN ALLIÉ SANTÉ

 

Le radis dispose de micronutriments tels que des oligo-éléments essentiels comme le fer (0,4mg/100g soit 2,5 à 4% de nos apports journaliers recommandés) qui participe à la synthèse de l’hémoglobine, de la myoglobine et de métalloenzymes et permet de lutter contre l’anémie.
En matière de minéraux, avec un rapport phosphore sur calcium > 1, le radis permet une bonne assimilation du calcium dans notre organisme.
Ce légume contient également en petite quantité du magnésium (6,2mg/100g), du sélénium (<20µg/100g) ou encore du zinc (0,08mg/100g).
Enfin le radis est une source intéressante de B9 car il contient 95µg/100g soit 26% de nos apports recommandés journaliers*. L’acide folique, également appelée vitamine B9 ou folates est surtout connue par les femmes désirant avoir un enfant. Cette vitamine très fragile permet le développement cérébral du fœtus.

 

*RNP (Recommandations Nutritionnelles de la Population selon l’Anses 2016) de la vitamine B9 = 330µg/jour pour les femmes à partir de 18 ans. Pour les femmes enceintes, les RNP sont de 600µg par jour soit 16% des apports recommandés journaliers. 

 

3 .  IL A LA FIBRE

 

Avec ses 1,4g/100g, le radis permet d’assurer 4,6 à 5,6%* de nos apports journaliers en fibres alimentaires sans pertes notables puisqu’il se consomme plus souvent cru, tel quel, sans être pelé.
Les fibres permettent de réguler notre transit intestinal mais pas uniquement. Elles favorisent notre satiété pour ainsi aider à mieux contrôler notre appétit. Enfin, les fibres jouent un rôle important dans la prévention de nombreuses pathologies comme l’obésité, le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires et certains cancers.

 

*AS (Apport Satisfaisant selon l’Anses 2016) des fibres alimentaires = 30g/jour pour les adultes hommes femmes à partir de 18 ans. 25 à 30g/jour pour les personnes âgées.

 

Pour apprécier le radis rouge cru en entrée ou à l’apéritif, voici quelques idées de recettes : http://www.fruits-legumes-alsace.fr/recettes-de-saison/

 

Composition nutritionnelle du radis rouge
Source : Anses – Table de composition nutritionnelle des aliments Ciqual 2021

 

 

 Le fin mot de l’histoire

 

Savez-vous d’où vient l’expression « N’avoir pas (plus) d’un radis » ?
Il s’agit d’une « expression française du milieu du XIXème siècle qui utilise la métaphore du radis sachant que ce légume était vendu à un prix modique et il arrivait même qu’il était offert gratuitement dans les cafés et bars d’antan pour stimuler la soif. Sa forme arrondie rappelle celle du sou, une pièce de monnaie de faible valeur. »